« Tu chantes mes louanges, toi qui vis dans la nuit ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *