Archives de catégorie : Actualités

Sortie à Trèbes

Arrivée au domaine des pères en bordure du canal du Midi à Trèbes. Les enfants sont aimantés vers les ânes particulièrement l’ânesse et son petit ânon !
Présentation avec diaporama dans la boutique : olives, oliviers, culture, entretien, récolte, olives de bouche et huiles… nous voilà incollables !
Première question : l’olive est un fruit ou un légume ? Réponse d’un élève de maternelle : “C’est un apéro !”
Voici arrivé le moment tant attendu de la dégustation ! Olives de variété picholine et lucques, tapenades et nous goûtons aussi un délicieux jus de raisin de pays et un roulé à l’huile d’olive.
C’est déjà fini ? Et oui ! C’était vraiment trop court !

Fête de fin d’année 2016-2017

Ne manquez aucune des trois parties : extraits du Bourgeois Gentilhomme par les collégiens, remise des prix et chants par l’ensemble de l’établissement.

Merci à tous pour cette belle année écoulée et rendez-vous le 10 septembre pour la rentrée dans les nouveaux locaux.

 

Olympiades 2017

Ce mardi 27 juin, tandis que les professeurs bouclaient les derniers cartons, 4 jeunes adultes sont venus organiser des Olympiades. L’occasion pour chacun de manifester aussi bien ses prouesses individuelles que son esprit d’équipe. Un bon moment de divertissement éducatif.

Sortie à Pennautier

En cette belle journée ensoleillée du 16 juin 2017 nous avons commencé la matinée par une promenade jusqu’au vieux moulin de Rouzilles.

Puis les enfants ont observé le Fresquel (cours d’eau qui traverse le village de Pennautier) où ils ont trouvé des coquillages d’eau douce, des petites grenouilles etc, et se sont amusés à jeter des cailloux ou à fabriquer des barrages.

Ensuite, l’heure du déjeuner arrivant, nous nous sommes rassemblés dans le parc du château où nous fut réservé un accueil chaleureux. Nos hôtes avaient mis à notre disposition divers jeux de plein air afin que notre pique-nique soit le plus récréatif possible.

En début d’après-midi les élèves de l’élémentaire avaient rendez-vous avec un membre du château pour une visite guidée et interactive grâce à laquelle ils ont pu se replonger dans l’histoire (costumes d’époque, tableaux, mobilier…).

Pendant ce temps les élèves de la maternelle étaient à l’accrobranche du village où ils ont pu apprendre à se dépasser, à se concentrer pour pouvoir se mouvoir avec habileté sur le parcours.

Enfin la journée se termina. Tout le monde était ravi et éreinté.

Ce fut une sortie riche d’enseignements !

La Providence déménage et a besoin de votre aide

Nous avons besoin de vous !

Après deux années de location, l’établissement s’agrandit et déménage :

Pour mener à bien ce déménagement et la première phase de notre projet, nous sollicitons votre générosité pour réunir  190 000 € avant le 1er septembre 2017. Cette somme nous permettra de réaliser :

  • des travaux de terrassement et d’assainissement indispensables à la poursuite de l’école (85 000 €)
  • l’installation de bâtiments modulaires pour abriter nos classes pendant la durée des travaux (45 000 €)
  • la réfection des toitures (60 000 €).

Pour nous soutenir, cliquez ici.

  • Les enfants vous disent MERCI !

Voyage à Londres (8 – 12 mai 2017)

L’excitation était sensible ce matin du 8 mai : le professeur d’anglais, Mme Lequesne avait mis en appétit l’ensemble des collégiens en préparant durant les cours d’anglais, et en anglais, les visites prévues. Jugez plutôt du programme.

 

Certains élèves n’avaient jamais pris l’avion ; d’autres n’avaient jamais quitté le territoire français… Quelle aventure merveilleuse !

Après avoir déposé les bagages à l’hôtel, déjeuner local avec un déliceux fish and chips : le décalage  horaire avait singulièrement creusé les appétits… Puis ballade dans Covent Garden, à l’atmosphère si particulière avec ses artistes de rue. Ensuite, mission linguistique : acheter des Oysters Cards pour pouvoir utiliser les transports en commun. Ce fut la tâche des élèves de 4ème, occasion obligée de rassembler toutes ses connaissances en langue pour aborder, voire affronter, la dame préposée aux renseignements. Mais mission accomplie : nous sommes repartis avec les 17 cartes nécessaires, en n’ayant utilisé que la langue de Shakespeare ! D’autres élèves, pendant ce temps, faisaient les courses pour le repas du soir.

Le lendemain, mardi, visite du Musée d’histoire naturelle pour visualiser mieux encore les notions abordées en SVT, en particulier en géologie et en histoire naturelle.

Après un déjeuner à Hyde Park, la troupe généreuse s’est ruée au British Museum pour contempler, émerveillée, tous les souvenirs déjà évoqués en cours d’histoire avec Mme Doutrebente : antiquité égyptienne, assyrienne, grecque et romaine.

Le mercredi fut une belle journée : visite de Tower of London pour se plonger dans l’histoire de la ville, puis immersion dans l’inépuisable National Gallery. Là nous avons parcouru les galeries dans l’ordre chronologique, contemplant les œuvres du XIII° siècle au XIX° siècle. Grâce aux commentaires et aux explication de Mme Doutrebente les élèves, très attentifs, ont compris l’évolution à travers les siècles et ont vibré à la beauté esthétique de nombreux tableaux. Moments inoubliables, où les tracés et les couleurs ont pris subitement sens dans l’intelligence des enfants.

Le jeudi nous visitâmes l’abbaye de Wesminster, joyau architectural et écrin de l’histoire de la monarchie britannique. L’après-midi marqua comme une pause : par la Tamise, nous nous sommes rendus à Greenwich, dans la banlieue est de Londres. La traversée a permis de traverser les principaux quartiers de la ville et d’admirer, avec plus ou moins de conviction, le mélange osé de l’ancien et du moderne, en particulier au cœur de la City. Au retour nous avons eu le privilège de voir le Tower Bridge lever son tablier pour laisser passer un voilier. Auparavant, dans le paisible village de Greenwich, nous avions vu l’Observatoire, où passe le fameux méridien, et visité le musée de la Marine avec ses trois pôles : l’empire colonial, l’esclavage et Nelson, le héros de Trafalgar.

 

Le lendemain, dernier jour, nous avons assisté à la relève de la garde à Buckingham Palace. Moment solennel, de courte durée, mais qui impressionne par sa cadence rythmée et rigoureuse. Et puis moment excitant puisque nous avons été témoin de l’arrestation d’un suspect par la police montée, intervenue discrètement mais très efficacement.

 

Enfin, le cœur un peu serré, fourbus, mais si riches de tant de beaux souvenirs, nous avons regagné l’aéroport de Stansted. Et deux heures après, nous posions le pied en France. Désormais il nous faut rédiger, et en anglais, nos souvenirs de voyage : la professeure d’anglais veut vraiment que nous progressions et ne nous laisse pas de répit !

Il faut enfin que nous vous fassions une confidence : la visite des musées c’est passionnant et fatigant, mais le soir nous avions en plus besoin de nous défouler dans un parc voisin de l’hôtel, en jouant à saute-mouton (how say that in english ?)

 

Immense merci Mme Lequesne pour ce voyage inoubliable ! Merci Mme Doutrebente d’avoir si bien assuré l’intendance, préparé les repas et les pique-nique, guidé les visites du British Museum et du National Gallery. Merci M. Ly de nous avoir accompagnés, encadrés, et bien amusés avec vos charades et devinettes.

Visite du Père Delouvroy

Qu’on l’attend et qu’on l’aime cette visite du Père Delouvroy, Missionnaire des Serviteurs des Pauvres du Tiers Monde ! Cette année encore, il nous a fait l’honneur de venir nous parler des œuvres de sa communauté à travers le monde.

C’est en partant du point de vue le plus élevé que le Père s’est adressé aux collégiens d’une part, aux primaires d’autre part. Il a situé l’oeuvre et l’action missionnaires au cœur même de la destinée humaine : l’homme fait pour connaître, aimer et servir Dieu, rencontre sur son chemin le péché, et ce qui n’en est que la conséquence : la misère morale, la maladie, l’ignorance. Pour les combattre et faire régner le bien, c’est à dire Jésus-Christ, l’homme peut et doit pratiquer les 7 œuvres de miséricorde temporelle (donner à manger à ceux qui ont faim, donner à boire à ceux qui ont soif, vêtir ceux qui sont nus, accueillir les étrangers, visiter les malades, visiter les prisonniers, ensevelir les morts) et les 7 œuvres de miséricorde spirituelle (conseiller ceux qui sont dans le doute, instruire les ignorants, exhorter les pécheurs, consoler les affligés, pardonner les offenses, supporter patiemment les défauts des autres, prier Dieu pour les vivants et pour les morts).

Ce sont ces œuvres que s’engagent à pratiquer avec magnanimité les Missionnaires Serviteurs des Pauvres du Tiers Monde et que tout chrétien est invité à pratiquer pour faire grandir Jésus-Christ. 

Après ce préambule, le Père nous a montré des photos et des vidéos sur les pauvres dont s’occupe sa communauté. Ainsi les élèves ont-ils pu mettre des visages sur les enfants pour lesquels, durant ce Carême encore, ils se sacrifient : ils matérialisent anonymement leurs générosités par des jetons que l’école, à l’issue des quarante jours d’efforts, transformera en don numéraire adressé à l’oeuvre missionnaire. L’an dernier les élèves de la Providence ont ainsi pu contribuer à l’acquisition d’une photocopieuse qui faisait défaut à l’école de Cusco.

Merci Père Delouvroy de nous ouvrir ainsi aux dimensions de l’Eglise universelle, de nous rappeler le rôle de la Communion des Saints et de nous faire prendre conscience davantage de la chance et de la responsabilité qui est la nôtre de vivre une vie bien confortable à côté de celle des pauvres dont vous êtes le porte-parole.

 

Sortie à Rieunette

Rieunette ! une belle abbaye nichée dans la verdure…

C’est par un bel après-midi printanier baigné de soleil que professeurs et élèves, accompagnés de quelques parents, ont gagné ce havre de paix. Là, seuls les oiseaux et les bruits du cours d’eau rebondissant sur les galets retentissaient dans le silence, bientôt agrémentés, certains diront troublés, par la gaieté des enfants Oubliés la fatigue de la semaine et le froid hivernal : l’heure est à la joie.

Une fois n’est pas coutume, nous avons fait mentir le proverbe “après l’effort, le réconfort”. Ragaillardis par le bon goûter proposé par nos chères religieuses cisterciennes, nos grands garçons du primaire ont offert leurs bras vigoureux pour la collecte du bois. Chacun y a mis du sien et, en deux temps trois mouvements, une puis deux brouettes furent remplies. L’enthousiasme des enfants ne fut pas entamé par le poids de leur charge : ils auraient débité eux-mêmes les troncs d’arbres qui les entouraient si l’heure du départ n’avait pas sonné.

Les collégiens ont eu le privilège de visiter le laboratoire où sont mélangés et emballés les produits cosmétiques préparés par les sœurs, mais aussi le Saint Chrême, dont ils ont pu sentir différentes factures, avec des fragrances différentes.

Mais auparavant tous les groupes se sont vu offrir la visite de l’église romane, du cloître et de la salle capitulaire. Une sœur les accompagnait, expliquant le sens de la vie religieuse en général et de la vie cistercienne en particulier, faite de travail, de prière, de silence, de sacrifice aussi. Un bel exemple et un appel retentissant pour nos jeunes âmes à l’orée de ce carême 2017.

C’est donc avec regret mais le cœur et l’âme débordants de souvenirs heureux, emportés par un élan généreux, que tous ont repris le chemin de notre école.