Aigues-mortes : une bastide au milieu des marais.

Ce vendredi 5 octobre est un jour de grande joie : tout le secondaire part pour Aigues-Mortes, visiter sa bastide et ses salins.

Arrivée à Aigues-Mortes à 10 h 30, direction la tour de Constance pour une visite avec Patrick, notre guide. 

La tour de Constance élevée par Saint-Louis, en 1242, surplombe la cité au nord-ouest.  Haute de 33 mètres elle possède une terrasse à 22 mètres et une lanterne de 11 mètres plus haute, où l’on entretenait un feu pour guider les navires. L’épaisseur des murs à la base est de 6 mètres.

Sur la terrasse de la Tour de Constance

De la tour de constance, on peut apercevoir les Pyrénées, Nîmes, Montpellier, Sète, le Mont Ventoux… 
La tour de Constance sert d’abord de château pour le roi, sa famille et ses gardes, puis elle servit de prison pour les Protestants pendant les guerres de religion.

L’enceinte de la cité médiévale a un périmètre de 1643 mètres; elle est munie de remparts qui comportent 10 portes en tout. Avec Patrick nous en parcourons une petite partie. 

Le front sud,  pour faciliter le commerce, est ouvert par quatre portes : la Marine, l’Arsenal, la porte des Gaillons, et celle de l’Organeau.

Le port construit par Louis IX (saint Louis), est à quelques centaines de mètres de la bastide; il servit de port de départ pour la VII° et la VIII° croisade – 600 à 700 bâtiments – et était ouvert au commerce avec l’Orient.

Nous avons visité ensuite l’église Notre-Dame des Sablons, où nous avons chanté un « Je Vous Salue Marie ». Cet édifice est sans doute le plus ancien des monuments de la ville. 

Amadou et Raphaël

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *