Lettre aux bienfaiteurs de La Providence : 100 élèves et de nouveaux défis

Chers amis et bienfaiteurs,

A quelques semaines de Noël, nous sommes heureux de vous donner des nouvelles de notre école, qui, grâce à votre engagement et à votre générosité, poursuit son chemin et sa mission auprès des soixante familles qui nous ont sollicités pour cette rentrée.

En dépit d’un long confinement au printemps dernier, nous avons pu réaliser une bonne partie des travaux que les mises aux normes et les protocoles liés au Covid-19 rendaient absolument nécessaires pour ré-ouvrir en septembre : abattage des cloisons des anciennes chambres du centre de convalescence pour agrandir et créer des classes, renfort des murs porteurs, et surtout reprise complète du réseau électrique et du système de sécurité incendie !

Grâce à vos dons et à l’engagement des parents bénévoles, nous avons pu créer quatre classes supplémentaires pour nos collégiens et un bloc sanitaire absolument indispensable puisque nous avons franchi la « barre » de la centaine d’élèves.

Nous faisons à nouveau appel à votre générosité !

L’enveloppe prévisionnelle des 70 000€ a été dépassée pour cette seconde tranche de travaux ; en effet la vétusté du réseau électrique ne nous a pas permis d’en réutiliser une partie comme cela était prévu. Nous avons cependant réussi jusqu’à maintenant à honorer les règlements correspondants, et pour finir de régler cette seconde tranche de travaux d’ici Noël, nous vous sollicitons à nouveau à hauteur de 35 000€.

Encore, nous direz-vous ? Oui, encore, car, à l’instar de beaucoup d’écoles hors-contrat, nous avons fait le choix d’ouvrir un établissement où toutes les familles qui adhèrent au projet sont les bienvenues, indépendamment de leurs ressources financières.

Dans notre précédent courrier, nous évoquions l’hypothèse d’un don de 1300€ de la part de chacune d’entre elles afin de couvrir ces investissements : toutes nous ont aidés dans la mesure de leur possibilité, par leur engagement bénévole sur le chantier ou par un don, ou par les deux à la fois, mais sans pour autant être en mesure de verser une telle somme.

Avec le même engagement, toutes ces familles ont à cœur de payer la scolarité de leurs enfants, mais près de la moitié d’entre elles bénéficient d’une bourse, et même si nous nous rapprochons de l’équilibre budgétaire, les contributions ne parviennent pas encore à couvrir nos frais fixes. Augmenter de 15% ces frais de scolarité permettrait d’y parvenir, mais c’est une option que nous ne pouvons envisager, car pour de nombreuses familles ce serait un frein rédhibitoire à l’inscription de leurs enfants. L’Aude reste parmi les départements les plus pauvres de France, et la moyenne des salaires y est très basse. L’accueil des nouveaux élèves en Septembre 2021 y contribuera largement, mais pour cela il faut continuer la restauration de notre grand bâtiment ! 

Qu’avez-vous permis grâce à votre générosité de l’année dernière ?

En maternelle, vous nous avez permis d’aménager indépendamment de la salle de classe, une salle de motricité et un dortoir qui accueille les plus petits pour le temps de la sieste.

En primaire, vous nous avez permis de dédoubler la classe de CP, et d’accueillir également une assistante à temps partiel pour seconder l’institutrice du double niveau de la classe de CE. Nous maintenons ainsi un suivi personnalisé auprès de cette vingtaine d’élèves, dont certains présentent de réelles difficultés, et où d’autres, assez brillants ont besoin d’être davantage « nourris ».

Les classes de collège s’agrandissent peu à peu, et paradoxalement, les nouvelles salles de classe encore partiellement sous-utilisées dans l’attente d’inscriptions supplémentaires nous ont permis de recevoir tous nos élèves dans le respect des contraintes sanitaires actuelles.

Une véritable infirmerie a été mise en place pour recevoir les « victimes » des ballons et des grands jeux organisés sur les récréations… heureusement, sans qu’aucun accident grave ne soit à déplorer !

Les professeurs bénéficient enfin d’une salle dédiée, leur permettant de travailler et de déjeuner tous ensemble, ce qui facilite grandement les échanges de l’équipe.

Un petit oratoire est en train de se mettre en place, offrant ainsi un lieu de recueillement ouvert à tous en permanence. Ce sont près de 500m² supplémentaires que nous avons pu rénover lors de cette seconde tranche de travaux.

Et maintenant ?

Nous devons travailler à la réhabilitation de deux salles de classes supplémentaires permettant de dédoubler la classe de CE en septembre 2021, (déjà trop nombreuse grâce aux inscriptions pour l’année prochaine) et surtout à la mise en place de notre salle de permanence : cette grande salle va accueillir un véritable pôle informatique, et faciliter l’organisation des cours de musique, de théâtre et d’arts plastiques. Elle permettra également d’optimiser les surveillances de devoirs de nos élèves qui travaillent actuellement au réfectoire, lieu de passage peu propice à la concentration !

Les parents bénévoles poursuivent leurs efforts en venant enduire les murs et avancer tout le second œuvre les samedis matin ; dès que nous le pourrons, nous rappellerons les entreprises pour reprendre la mise en place des placos coupe-feu et surtout du nouveau circuit électrique, pour ces 400m2 supplémentaires nécessaires pour accueillir au mieux nos élèves en septembre 2021. Il restera encore 300m2 à restaurer avant de parvenir à une rénovation totale du bâtiment qui compte près de 1800m2, mais cette dernière phase ne sera nécessaire qu’une fois franchi le seuil des 180 élèves.

A cela se rajoute une obligation de doubler les clôtures et de rajouter un nouveau portail afin de répondre aux nouvelles exigences de sécurité engendrées par le relèvement du plan vigi-pirate. Une entreprise qui nous a déjà offert les clôtures des cours de récréation l’année dernière s’est engagée à nous installer gracieusement les grillages protégeant les abords immédiats de l’école, mais le coût du portail automatique et des caméras de surveillance reste très élevé : mais qu’est-ce que 15 000€ au regard de la sécurité de nos élèves ?

Parce que « l’éducation est une affaire de cœur » comme aimait à le souligner Don Bosco, nous comptons sur le vôtre !

Elisabeth Meirone, Directrice
Adélaïde Simon, Présidente

Evolution de l’association

Enfin, au niveau de l’Association Educative La Providence, gérante de l’école, Monsieur Stremler qui a réalisé un formidable travail en qualité de trésorier a passé la main à monsieur Doutrebente. Qu’ils soient tous les deux remerciés de leur engagement bénévole à cette tâche si difficile que représente la gestion et les financements d’une école indépendante.

Madame Simon, présidente depuis sa création en 2015 reste toujours fidèle au poste, ainsi que Madame Bernard, secrétaire depuis plus de quatre ans. Notre conseil d’administration compte maintenant une dizaine de membres bénévoles, tous animés du désir de faire vivre ce beau projet ! Qu’ils soient tous remerciés.

Depuis le début de l’année

Tous les dons sont importants !

L’Association Educative La Providence régie par le statut de la Loi 1901 est reconnue d’utilité publique et à but non lucratif. Elle est donc habilitée à recevoir vos dons et à vous délivrer un reçu fiscal.

Vous êtes un particulier soumis à l’impôt sur le revenu : 66% de votre don est déductible de vos impôts dans la limite de 20% de votre revenu imposable.

Vous avez une entreprise soumise à l’impôt sur les sociétés : 60% de votre don est déductible de vos impôts dans la limite des 0.5% de votre chiffre d’affaires.

Vous êtes un particulier soumis à l’IFI : la Fondation pour l’Ecole, reconnue d’utilité publique, vous offre un cadre pertinent : 75% du montant de votre don est déductible de vos impôts dans la limite de 50 000€.

Télécharger cette lettre au format PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *